La plaque d'immatriculation qui vous fait voyager
Infographie plaque aluminium versus plaque plastique

Infographie : plaque d’immatriculation aluminium vs plastique

Entre augmentation des besoins de transports et diminution des impact environnementaux, il est important de trouver des solutions adaptées, chacun à son niveau. La plaque d’immatriculation doit proposer une réponse répondant à cette double contrainte. L’analyse comparative du cycle de vie d’une plaque d’immatriculation aluminium versus plastique s’inscrit donc dans cette démarche. L’infographie présentée dans cet article montre que la plaque d’immatriculation aluminium est bien plus respectueuse de l’environnement. Cette différence est notamment due au traitement de la fin de vie des plaques d’immatriculation.

Infographie plaque d'immatriculation aluminium versus plastique

L’analyse du cycle de vie d’une plaque minéralogique

Pour comparer les impacts environnementaux de la plaque aluminium versus la plaque plastique, un cabinet spécialisé* à réaliser l’analyse. Toutes les phases du cycle de vie de l’extraction des matières premières à la fin de vie rentrent en compte dans ce type d’analyse. Par ailleurs, différents impacts environnementaux sont étudiés :

  • les impacts sur le changement climatique
  • la diminution des ressources fossiles
  • l’acidification de l’atmosphère
  • la création d’ozone
  • la consommation d’eau

Infographie : la plaque d’immatriculation aluminium plus respectueuse de l’environnement

L’impact environnemental de plaque immatriculation aluminium est inférieur de 71 % par rapport à celui de la plaque plastique. De même, l’impact sur l’empreinte carbone de la plaque aluminium est 81 % inférieure à celui de la plaque plexi. Enfin, la plaque plastique émet 5 fois plus de gaz à effet de serre que la plaque d’immatriculation alu.

L’explication principale de ces différences en faveur de la plaque d’immatriculation aluminium réside surtout dans l’étape de fin de vie. En effet, la plaque aluminium est 100 % recyclable. Elle peut être récyclable à l’infini. En revanche, la plaque plastique (plexiglas), est dans le meilleur des cas incinérée et permet une valorisation énergétique. Cependant dans la grande majorité des cas la plaque plastique est simplement enfouie.

Cette différence majeure entre les deux types de plaques est d’autant plus impressionnante si on la rapporte au marché national des plaques d’immatriculation. En effet, avec un marché annuel français de 15 millions de plaques, la plaque d’immatriculation en aluminium demeure la seule alternative responsable.


*Résultat d’une étude comparative du cycle de vie (fin de vie incluse) d’une plaque aluminium et d’une plaque plastique. Etude menée fin 2019 avec la société conseil « ThinkStep » (Groupe Sphera) et validée par une revue critique

Last Updated on 13 octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :