La plaque d'immatriculation qui vous fait voyager
Courtoisie au volant

Courtoisie au volant : comment lutter contre les incivilités ?

La semaine de la courtoisie au volant, se déroule du 15 au 21 mars 2020. Elle est organisée à l’initiative de l’association française de prévention des comportements au volant. Cette semaine est une réponse à la recrudescence d’un phénomène inquiétant : l’incivilité au volant. La conduite automobile a pour effet de faire resurgir les instincts animaux de nos congénères. Le plus civilisé des hommes se comporte une fois derrière son volant comme un sauvage : invectivant,  insultant, klaxonnant. Pour lutter contre ce type d’attitude, la courtoisie au volant quant à elle, représente une attitude emprunte de respect des autres et de la route. Lors de cette semaine l’association recommande d’être poli, bienveillant et patient.

Incivilités en voiture

Insultes, coups de klaxon intempestifs, queue de poisson, : une fois derrière son volant l’automobiliste adopte un comportement agressif, voire violent. D’une part ces attitudes entraînent une pression continue sur l’ensemble des conducteurs. D’autre part, elles sont aussi des facteurs aggravant le risque d’accident. Pour Hervé Marchal, sociologue, les individus peuvent exprimer une fois à l’intérieur de leur voiture, leur individualisme. L’habitacle est un lieu sécurisé, un sas lui permettant de lutter contre le monde extérieur. Dans cet espace préservé, chacun peut se connecter avec le monde via la radio, son téléphone (sic) ou tout autres technologies. La voiture, comme lieu protégé est également un lieu d’exutoire, où chacun libère ses frustrations.

De plus, chaque automobiliste considère (croit) qu’il est bien meilleur conducteur que l’autre. Ces incivilités peuvent se transformer en faits délictueux : dépassement par la droite sur autoroute, non-respect des distances de sécurité, utilisation d’un téléphone portable au volant ou consommation d’alcool. Ce sentiment d’impunité est renforcé par le confort toujours grandissant des véhicules qui rend difficile la perception du niveau de danger réel.

Incivilités et infractions au code de la route

Source de tension sur les routes, les incivilités prennent différentes formes. Petit tour des comportements que l’on peut rencontrer sur les routes.

Les débordements colériques

  • 66% des automobilistes avouent recourir aux injures lorsqu’un autre conducteur les irrite sur la route.
  • 59 % des conducteurs français avouent klaxonner de façon intempestive les conducteurs qui les énervent
  • 16 % des conducteurs français (et jusqu’à 21 % en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) ) n’hésite pas à descendre de leur véhicule pour s’expliquer avec un autre
  • 87 % des conducteurs français (et 9 sur 10 dans les régions Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes et Hauts-de-France)  a déjà eu peur du comportement agressif d’un autre conducteur .

L’usage du téléphone au volant

Plus de 10 % des conducteurs reconnaissent avoir déjà eu, ou failli avoir, un accident en raison de l’utilisation

L’obsession de doubler

  • 89% admettent dépasser les limitations de vitesse alors même qu’ils la considèrent comme l’une des principales causes d’accidents mortels sur les routes, et la première sur autoroute
  • 64% reconnaissent ne pas respecter les distances de sécurité
Courtoisie au volant

L’oubli du clignotant

Courtoisie au volant : Clignotant

61 % des conducteurs avouent ne pas utiliser son clignotant pour signaler un changement de file, un virage, ou le départ d’un stationnement,

Circuler sur la voie du milieu sur l’autoroute alors que celle de droite est libre : 48% des Français disent emprunter la voie du milieu alors que la voie la plus à droite est libre.

Courtoisie au volant voie du milieu

Agressivité, excès de confiance auto complaisance au volant sont des attitudes propices aux incivilités. Le non respect des règles du code de la route sont également l’expression de l’état d’esprit que l’on retrouve sur la route. Pourtant le constat est implacable : dans les pays où les comportements responsables sont les plus partagés que le nombre de victimes sur les routes est le plus bas.

Pour allez plus loin,  lire l’article

La courtoisie au volant contre les incivilités

Il est donc temps que chacun d’entre nous accepte de revoir sa conduite pour être acteur de sa propre sécurité et de celle des autres.

La Semaine internationale de la courtoisie sur la route, organisée par l’Association Française de Prévention des Comportements sur la route et en ville (AFPC), est née d’une motivation forte : l’amélioration durable et profonde de la sécurité routière passera forcément par un changement de comportement des Français.

L’idée de « courtoisie au volant » implique l’adoption d’une conduite civilisée. L’automobiliste n’est pas seul à se déplacer sur la route. Il y a d’autres usagers, d’autres conducteurs. Un comportement apaisé permet de réduire les situations dangereuses, ce qui tend à diminuer également le nombre d’accidents. Destinée à mettre l’accent sur la prévention et l’éducation routière, cette semaine de la courtoisie au volant vise à favoriser une nouvelle conduite citoyenne et responsable. Elle incite chacun, automobiliste, cycliste, motard ou même piéton à un meilleur partage de l’espace public.

La plupart des français disent pouvoir être plus courtois au volant si leur entourage l’est aussi, ce qui entraînerait une conduite plus sûre pour tous et une réduction du risque d’accidents, qui est en baisse depuis quelques années.

Courtoisie au volant : Quelles actions ?

Selon le ministère de l’Intérieur et la Sécurité routière, plusieurs actions permettent de rester courtois au volant :

  • Gardez votre calme en toutes circonstances, notamment dans les embouteillages ;
  • Respectez le Code de la route, surtout les interdictions de stationnement et les emplacements réservés ;
  • Pensez à céder le passage même si vous êtes prioritaire lors d’un ralentissement ;
  • Remerciez les autres usagers en faisant un petit signe de la main, que vous soyez au volant ou à pied.

Hervé Marchal, « Un sociologue au volant. Le rapport de l’individu à sa voiture en milieu urbain », Paris, Téraèdre, coll. L’anthropologie au coin de la rue, 2014, 188 p.

Et vous faîtes nous part de vos petites incivilités ou de la manière dont vous les combattez.

Pour voyager en toute tranquillité et sécurité , commandez vos plaques d’immatriculation sur notre boutique en ligne Plaque&Go.

Mise à jour le 24 mars 2021

Commentaires (1):

  1. ROGER

    4 novembre 2020 at 19 h 05 min

    Que dire des vélos qui font des remarques mais roulent sur les passages piétons et sur les trotoires, et sont les premiers à faire une remarque si un comportement leur déplait

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.