La plaque d'immatriculation qui vous fait voyager
Quel est l'avenir de la voiture ?

Quel avenir pour la voiture?

La voiture est le principal moyen de transport des européens. Elle représente environ 15 % des émissions de CO2 et constitue l’une des principales causes du réchauffement climatique. Pourtant, entre la flambée des prix des carburants et la fin du moteur thermiques en 2035, quel est l’avenir de la voiture ? Une nouvelle mobilité électrique, connectée et autonome, s’affirme de plus en plus comme un modèle pour le monde de demain.

Le marché de l’automobile en phase de transition

Entre crise énergétique et des semi-conducteurs, évolutions technologiques et réglementation, les contraintes pesant sur nos modes de mobilité sont de plus en plus importantes. Le modèle dominant de la voiture thermique est aujourd’hui remis en cause. Depuis le début de la crise en Ukraine, nous connaissons une flambée des prix du carburant. Malgré les aides gouvernementales, utiliser nos voitures thermiques revient de plus en plus cher.

Les investissements consentis pour la recherche de nouveaux puits de pétrole sont plus rares. L’essence va devenir d’ici 2050 un bien de plus en plus rare et donc de plus en plus cher.

La réglementation va ainsi imposer d’ici 2035 à l’industrie automobile l’interdiction de vendre des véhicules neufs équipés de moteurs thermiques.

Dans ce contexte, quels modèles de mobilité voit-on émerger ? Quel sera l’avenir de la voiture ?

La Voiture de demain sera électrique

Les véhicules électriques, non émetteur de CO2, apparaissent comme l’un des axes forts de la voiture du futur. Elle est aujourd’hui fortement plébiscitée car elle permet de lutter efficacement contre le changement climatique. Aujourd’hui, des acteurs de la mobilité tels que Tesla ou Uber ont bien compris les enjeux la voiture électrique. Aujourd’hui la voiture électrique représente moins de 10% des nouvelles immatriculation. D’autre part, les infrastructures de recharge électriques sont encore insuffisamment développées.

Une voiture du futur autonome

La voiture autonome promet également de révolutionner les modes de déplacements dans un avenir proches (d’ici 2050). Le développement de ce type de véhicule aura un impact direct sur la sécurité routière, sur la consommation énergétique et sur nos espaces urbains.

L’avantage le plus notable des véhicules autonomes est la sécurité. En principe, malgré les accidents notoires qu’elles occasionnent, les voitures autonomes constituent un moyen de transport extrêmement sûr. Inévitablement les voitures autonomes posent certaines questions. Comment programmer une voiture autonome en cas de choix entre éviter en enfant et percuter un groupe d’adulte ?

Enfin, l’intérêt de la voiture autonome réside dans l’optimisation de son utilisation. En effet, les voitures restent 95 % de leur temps à l’arrêt.

En attendant, la mise en service des véhicules de Type 5, la cohabitation entre voiture autonome et classique doit être encadrée.

Voiture connectée et plateforme

Les données et les logiciels sont l’avenir des VE. D’ici quelques années, toutes les voitures posséderont un système de récupération et d’exploitation de données très performant. De plus, la voiture électrique ne sera qu’un dispositif de mobilité. Toutes ces modalités se retrouveront au sein du concept de plateformisation digitales et connectées. C’est le cas d’Uber qui intègre désormais des services de vélos en libre-service (Jump), de trottinettes électriques (via Lime) et propose également les services de Cityscoot, le tout sur une même interface. Ces plateformes permettront de centraliser sur une seule interface, l’ensemble des besoins de mobilité.

Plutôt que de compter sur un véhicule personnel, en supportant ses contraintes et ses incidents, le consommateur cherche désormais des modes de mobilité qui s’adaptent à ses besoins immédiats.

Les constructeurs doivent se réinventer avec de nouveaux modèles commerciaux et plus d’agilité pour rivaliser avec des entreprises qui ne sont pas traditionnellement associées aux transports et qui se lancent dans la course comme les taxis autonomes (Waymo Google) et les véhicules de transport personnel électriques (Alibaba).

Mise à jour le 15 septembre 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.